Lo pastre manjat per Pascas

Collecté en 2001 par IOA Sur la Commune de Montpeyroux Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour Pâques, on mangeait généralement un pot au feu de bœuf.

En Rouergue septentrional, lo pastre ou sac d’òsses (l'appendice du cochon rempli de petits os et cuit à la soupe) était souvent consommé per Pascas.

Ethnotexte

LUCIEN ET EMILIE ANGLADE

né en 1912 à Montpeyroux ; née Hibert en 1913 à Saint-Rémy de Montpeyroux.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá lo pastre del pòrc atanben. Aquò èra la tripa gròssa del pòrc. Aquò se fasiá a la sopa. Se cosinava dos o tres meses aprèssa que lo pòrc èra estat tuat. Se metiá a la sopa. N’i a que lo manjavan lo jorn de Pascas. Aquel que anava pas a la bochariá manjava lo pastre. Mès aquò èra pas una obligacion de manjar lo pastre lo jorn de Pascas. Aquò èra una abituda. Mès podián manjar les dos : lo pastre amai lo buòu. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...