Los pòrcs grasses

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Clairvaux-d'Aveyron Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Jadis, il fallait des porcs très gras car la chair était plus savoureuse, le lard était utilisé pour la soupe et la graisse remplaçait l’huile dans la cuisine.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Lucien CAYROUSE

né en 1921 à Clairvaux.

Transcription

Occitan
Français
« A non, lo miu pèra o fasiá mès ieu o ai pas jamai fach. Mès ara se'n tua pas pus dins las campanhas. Aicí, nòstra region, degús tua pas cap de pòrcs.
Aviam pas paur que los pòrcs sia(gu)èsson tròp grasses. Un còp èra, los pòrcs, caliá que sia(gu)èsson plan grasses, pus grasses èran, melhor anava. Èran fièrs… Las femnas que pensavan los pòrcs èran fièras, sustot quand vesián qu'avián un brave lard. E als jorns d'uèi n'avèm pas ges per far un briat de rostit.
La cosina d'un còp èra èra melhora que non pas als jorns d'uèi. Los McDo als jorns d'uèi, aquò's benlèu un briat de mòda, mès nautres sèm pas prèstes a i anar !
La salsissa que se fasiá un còp èra èra bona per çò que los pòrcs èran grasses. Lo monde èran pus robustes e se manjava pus gras que non pas ara. »
Les cochons gras
« Ah non, mon père le faisait mais moi je ne l’ai jamais fait. Mais maintenant on n’en tue plus dans les campagnes. Ici, notre région, personne ne tue aucun cochon.
Nous n’avions pas peur que les cochons soient trop gras. Autrefois, les cochons, il fallait qu’ils soient très gras, plus ils étaient gras, mieux c’était. Ils étaient fiers... Les femmes qui soignaient les cochons étaient fières, surtout quand elles voyaient qu’ils avaient un gros lard. Et aujourd’hui nous n’en avons pas du tout pour faire un peu de rôti.
La cuisine d’autrefois était meilleure qu’aujourd’hui. Les McDo aujourd’hui, c’est peut-être un peu à la mode, mais nous nous ne sommes pas prêts à y aller !
La saucisse qu’on faisait autrefois était bonne parce que les cochons étaient gras. Les gens étaient plus robustes et on mangeait plus gras que maintenant. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...