J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les rameaux de laurier (laurièr, aurièr) ou de bois (bois) bénits, portés par les enfants, étaient parfois décorés de gimbeletas, fogassets, nenas, chaudèls et autres friandises. Ils servaient à la protection de la maison, l’ostal, et des dépendances contre la foudre et les maladies, ainsi qu’à la bénédiction des morts. Comme sur le canton voisin de Montbazens, on pouvait utiliser d'autres arbustes : buisson (boisson), houx (grifol), saule (salés)…

La grande fouace (fogassa), appelée aussi còca de Rampalms, accompagnée d’une salade d’oranges, était une tradition très répandue sur une bonne partie du Ségala.

Ethnotexte

Berthe et Paul COSTES

née Lafon en 1921 à Compolibat ; né en 1913 à Brandonnet.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...