Vendeurs de champignons (mossarons) un jour de marché (mercat), place Notre-Dame

J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Vendeurs de champignons (mossarons) un jour de marché (mercat), place Notre-Dame

« L’extrême abondance de cette production [les champignons secs] au parfum incomparable s’est, de nos jours, réduite à de très modestes apports sur les marchés et foires. Il y a à cela plusieurs raisons. En premier lieu l’arrachage de nombreux bois et châtaigneraies transformés en prairies ou terres à culture. Puis, la maladie de l’encre qui, de plus en plus, cause la perte de châtaigniers plus que centenaires. Ajoutons que les soins d’entretien, qui éliminaient des sous-bois toute végétation inopportune, ont été abandonnés. Feuilles sèches, fougères, genêts, bruyères étaient autrefois soigneusement récupérés pour la litière des animaux ; ronces et autres épineux, (bortassés négrés surtout) n’avaient pas la possibilité de se développer alors qu’aujourd’hui ils en sont venus à former des fourrés impénétrables. Mais le phénomène majeur, dans l’explication de la forte chute de la production de champignons secs, c’est celui de la motorisation qui a accompagné et accéléré l’exode rural. Il y a cinquante ans et plus la famille paysanne était généralement très étoffée. Jeunes et vieux, connaissant aussi bien que leurs poches les bois bien entretenus, n’avaient guère à craindre la concurrence de ces p... dé bilatous. » (Extrait de “Si Villefranche m’était conté : Lou Barri del Guiraudet”, dans Le Villefranchois de juin 1998)

Plaça Nòstra-Dòna, a Vilafranca de Roergue

Photo

Vendeurs de champignons (mossarons) un jour de marché (mercat), place Notre-Dame
© Société des amis de Villefranche et du Bas-Rouergue

Photo

Vendeurs de champignons (mossarons) un jour de marché (mercat), place Notre-Dame
© Société des amis de Villefranche et du Bas-Rouergue

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...