L'òli de nose

Collecté en 1997 par IOA Sur la Commune de Viala-du-Tarn Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pendant longtemps la noix (nose) a fourni au Rouergue l’essentiel de l’huile (òli) qui était utilisée pour la cuisine en temps de carême, ou pour l’éclairage dans les lumignons (calelhs).
La plupart des moulins possédaient une meule spécifique (ase) pour écraser les noix. On organisait des veillées pour décortiquer les noix (desnogalhar).

Le musée de Saint-Beauzély a conservé le pressoir à coins (truèlh a cunhs), caractéristique du Rouergue méridional, qui servait à presser les cerneaux (nogalhs) pour fabriquer l'huile de noix.
Lo molin d’òli de Coudols a été étudié en détail par Corneille Jest, ethnologue du C.N.R.S.

En occitan, le mot òli est masculin.

Ethnotexte

JEAN SALGUES

né en 1924 au Mazet du Vialar du Tarn.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...