L'òli de nose

Collecté en 1994 par IOA Sur la Commune de Tayrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pendant longtemps la noix a fourni au Rouergue l’essentiel de l’huile (òli) qui était utilisée pour la cuisine en temps de carême ou pour l’éclairage dans les lampes à huile (calelhs). 

On organisait des veillées pour décortiquer les noix (desnogalhar).

En plus des meules farinièiras, la plupart des moulins possédaient un pilon, ase ou vertelh pour écraser les noix ou les pommes dont on faisait de l’huile (òli) ou du cidre (citra). 

Ethnotexte

RAYMOND RAYNAL

né en 1928 à Camalet de Tayrac, décédé en 2016.

Transcription

Occitan
Français
« Dins lo temps, avián de noses, las amassavan ambe lo carri.
Los vesins venián passar la velhada per desnogalhar e pièi fasián d'òli de nose.
N'avián bravament, de noses. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...