Lo picaucèl

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Ste-Geneviève-sur-Argence Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En terre occitane, on déjeune le matin (endejunar), on dîne à midi (dinnar, despertinar) et on soupe le soir (sopar).

La base de l’alimentation rouergate, occitane et rurale, c’était la soupe, le cochon, les pommes de terre et le fromage.

En Viadène, on déjeunait le matin avec des pascadas et, le soir, on mangeait souvent la soupe au lait.

Les spécialités montanhòlas étaient l'aligot appelé cuècha, le retortilhat, la faldeta farcida, les farçons, le picaucèl…

Le picaucèl ou pounti est un farç aux prunes sèches.

On notera la vocalisation du "l" de cal (il faut) en "u" : cau. Cette particularité linguistique se retrouve dans tout le nord du département : ostal / ostau, lençòl / lençòu, ola / oua…

Ethnotexte

ANDRÉ FABRE

né en 1921 à Paris.

Transcription

Occitan
Français
« Dins lo Cantau dison lo pontin, aquò’s de farç ambe de prunas secas.
Cau de persilh e de bledas, d’uòus, de lach, de carn, de còps… »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...