La ginçana

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de St-Chély-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les racines de gentiane étaient utilisées par les locaux à des fins curatives mais également par des industriels pour la fabrication d’apéritifs.

On arrachait la plante au moyen de la forca del Diable (fourche du Diable). Ce travail pénible était souvent effectué par de la main-d’œuvre étrangère.

Ethnotexte

JULES REMIZE

né en 1916 à Belvezet de Saint-Chély d'Aubrac.

Transcription

Occitan
Français
« Praparavan ambe de vin. Li metián de nhòla de prunas e li metián un autre afaire, sai pas cossí. Amai aquò èra bon, lo preparavan bien.
Fasián de Suze e pièi de remèdis. La Suze, l’ai vista far. La fasián a Mende, amont. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...