La cuècha

Collecté en 2001 par IOA Sur la Commune de Montpeyroux Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour améliorer l'ordinaire ou en cas de visite de la famille, on faisait la cuècha (l'aligot) ou le picaucèl appelé aussi trufada ou retortilhat.

Ethnotexte

Lucien ANGLADE

né en 1912 à Montpeyroux.

Transcription

Occitan
Français
« Pus nalt, sus la montanha, aquò èra la cuècha mès aicí [Sant-Remise / Tesc] aquò èra l’aligòt. E, aicí, les grands-parents, les parents, totes sabián far l’aligòt. A la montanha, aquò que fasiá que l’aligòt èra bon, aquò èra qu’avián bèlcòp de burrada, que a l’ostau, i metiam de lach e èra pas tan bon, amai s’estirava pas tant ! Totes les òmes de las montanhas sabián far l’aligòt. Aprèssa, quand èran vièlhs, anavan pas pus a la montanha, alara ni fasián pels ostaus. Aquò s’aprenguèt coma aquò. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...