Las castanhas per engraissar los pòrcs

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Montjaux Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En Rouergue, les terrains cristallins de moyenne altitude, comme les ségalas de granit (barena) ou de schiste (sistre) et les rougiers étaient propices au castanhièr, arbre à pain du pauvre.

Il y avait des séchoirs à châtaignes (secadors) sur place, dans les castanhals, près des maisons associés au four à pain, et parfois même dans la maison sous la forme d’une cleda placée dans la cheminée. Très riches en oligo-éléments, les châtaignes séchées (castanhons) étaient utilisées aussi bien pour nourrir les hommes que pour engraisser les cochons.

En Rouergue, plusieurs termes désignent la châtaigne séchée : auriòl, castanhon, secon, rufet, rufòl, afachon…

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PIERRE (RENÉ) ROQUES

né en 1940 à Marzials de Montjaux.

Transcription

Occitan
Français
« Cada familha engraissava son pòrc parce que cal dire qu'a Marzials sèm entorats de castanhièrs e lo monde, pendent un mes e mièg, amassavan de castanhas. Las fasián secar dins un secador qu'exista encara de nòstres jorns, e tot l'ivèrn apasturavan los pòrcs ambe de castanhas. »
Les châtaignes pour engraisser les cochons
« Chaque famille engraissait son cochon parce qu'il faut dire qu'à Marzials nous sommes entourés de châtaigniers et les gens, pendant un mois et demi, ils ramassaient des châtaignes. Ils les faisaient sécher dans un séchoir qui existe encore de nos jours, et tout l'hiver ils nourrissaient les cochons avec des châtaignes. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...