Vestiges de l'oppidum de La Granède, mai 2005

Collecté en 2005 Sur la Commune de Millau Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Vestiges de l'oppidum de La Granède, mai 2005

« A l’Age du Bronze, entre 2 000 et 800 avant J.-C., on voit se développer également des habitats de plein air, soit sur des hauteurs du type de La Granède (Millau), soit dans la vallée comme dans le quartier du Roc (Millau). Le bronze remplaçait alors peu à peu l’os et la pierre, dans l’outillage quotidien et les objets de parure. Il faut signaler, à ce propos, la trouvaille d’une cachette de bronzier près des Aumières (Millau), qui a livré de nombreuses haches en métal coulé.
Au cours de l’Age du Fer, entre 800 et 50 avant J.-C., de grands habitats fortifiés sur des hauteurs naturelles se développèrent à La Granède et au Puech d’Andan (Millau), ou entre Ménascle et Les Crotes (Saint-Georges de Luzençon). On y reconnaît de véritables remparts en pierre sèche, derrière lesquels s’abritaient les populations en danger. Vers la fin de cette période, certains habitats ouverts commencèrent à se développer dans les plaines alluviales de Millau (Le Roc) ou de Saint-Georges de Luzençon (La Plaine). » (Alain Vernhet)

Photo

Vestiges de l'oppidum de La Granède, mai 2005
© Institut occitan de l'Aveyron BEDEL Christian-Pierre

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...