Engraissar los pòrcs

Collecté en 1994 par IOA Sur les Communes de Lescure-Jaoul, Lunac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Il fallait des porcs très gras car la chair était plus savoureuse. Le lard était utilisé pour la soupe et la graisse remplaçait l’huile dans la cuisine.

On les engraissait avec des bouillies, des raves (rabas), des pommes de terre (patanons), des châtaignes (castanhas), des glands (aglands), de la farine et toutes sortes de verdures. 

Ethnotexte

AIMÉ IZARD

né en 1913 à La Borie de Lunac. De La Servile de Lescure Jaoul.

Transcription

Occitan
Français
« Dins lo temps, lo revengut lo mai important, aquò èra lo bestial, sustot los pòrcs.
E los pòrcs manjavan pas de farina coma duèi, de castanhas ! A miègjorn, fotiam las castanhas secas cuèchas dins lo nauc amb un bocin de farina. O aimavan aquò d'aquí.
E cada jorn, anàvem gardar los pòrcs per la trèfla.
Après, venguèt lo fornet. Dins lo temps, i aviá mème d'ostals qu'avián una marmita a l'aiguièira, los pòrcs èran dejós, a la cava, e los apasturavan dessús. Avián una semal e vojavan aquò dins una trapa. Aquò anava dins lo nauc dels pòrcs. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...