Toiture (teulada) ayant une base carrée et un sommet arrondi en tuiles plates et épi de faîtage, novembre 1995.

Collecté en 1995 Sur la Commune de Foissac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Toiture (teulada) ayant une base carrée et un sommet arrondi en tuiles plates et épi de faîtage, novembre 1995.

Les tuiles d’argile cuite étaient, soit des canals dans le Bassin et en Rouergue méridional, soit des tuiles plates à crochet en basse vallée d’Olt, ainsi que sur les causses de Villefranche (Vilafranca) et de Villeneuve (Vilanòva).
Les tuiles dites mécaniques se sont répandues à partir du XIXe siècle avec les productions de Firmi (Firmin), Viviez (Vivièrs), Mémer (Memèr)…
Les tuiles d’argile plates étaient le plus souvent maintenues par des lattes (tavelons) espacées régulièrement ; celles produites sur le terrefort (tèrrafòrt) étaient de meilleure qualité que celles des vallées alluvionnaires (ribièiras). Les tuiles dites canals étaient posées sur une volige (doèla) légère plus ou moins espacée.

Teulada a Foissac, novembre de 1995.

Photo

Toiture (teulada) ayant une base carrée et un sommet arrondi en tuiles plates et épi de faîtage, novembre 1995.
© Institut occitan de l'Aveyron (Villefranche-de-Rouergue)

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...