Far l'ostal o la granja

Collecté en 2000 Sur les Communes de Druelle, Montsalès, Villefranche-de-Rouergue Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Ce témoignage est illustré par un film tourné en mai 1964 par André Andrieu à Gaurels sur la commune de Montsalès.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Marcel RICARD

né en 1936 à Druelle.

Transcription

Occitan
Français
« S'una generacion, per exemple, aviá idèia de far un ostal o de far una granja, pendent trenta ans, quaranta ans d'abans, lo monde gardavan lo boès per far l'ostal o per far l'estable. Gardavan los garrics, gardavan los castanhièrs qu'anavan bien per far la charpenta, per far lo plancat, per far las fenèstras, las pòrtas, que que siague.
Quand fasián lo bastiment, avián praticament tot lo boès de previst.
“Ten, cal anar copar quatre garrics pel bòsc, tres castanhièrs al fons de la comba…”
Ainsi de suita. Avián tot vist, d'abans, çò que lor mancava.
Lo monde utilizavan çò qu'avián sus plaça. Avián pas los moièns de los rabalar de luènh, ni mai avián pas l'argent per los crompar. Ambe çò qu'avián fasián.
De charpentas de castanhièr, anatz veire sul país… sul Segalar, n'i a pertot, mès sul causse i a pas una charpenta de castanhièr. Ai vist de charpentas de pibol dins d'ostals mès…
Ai mème trobat d'estables, si vous voulez, ont l'estable èra de la dimension de la charpenta qu'avián. Se l'aure fasiá 7,50 m o 7,60 m, l'ostal, la granja, enfòra, fasiá 7,60 m perque los aures qu'avián fasián pas que 7,60 m. »
Faire la maison ou la grange
« Si une génération, par exemple, avait l'idée de faire une maison ou de faire une grange, pendant trente, quarante ans avant, les gens gardaient le bois pour faire la maison ou pour faire l'étable. Ils gardaient les chênes, ils gardaient les châtaigniers qui allaient bien pour faire la charpente, pour faire le plancher, pour faire les fenêtres, les portes, quoi que ce soit.
Quand ils faisaient un bâtiment, ils avaient pratiquement tout le bois de prévu.
“Tiens, il faut aller couper quatre chênes dans le bois, trois châtaigniers au fond de la combe…”
Ainsi de suite. Ils avaient vu, avant, tout ce qui leur manquait.
Les gens utilisaient ce qu'ils avaient sur place. Ils n'avaient pas les moyens de les transporter de loin, ni l'argent pour les acheter. Ils faisaient avec ce qu'ils avaient.
Des charpentes en châtaignier, allez voir sur le pays… sur le Ségala, il y en a partout, mais sur le causse il n'y a pas de charpente en châtaignier. J'ai vu des charpentes en peuplier dans des maisons, mais…
J'ai même trouvé des étables, si vous voulez, où l'étable était de la dimension de la charpente qu'ils avaient. Si l'arbre faisait 7,50 m ou 7,60 m, la maison, la grange, en dehors, faisait 7,60 m car les arbres qu'ils avaient ne faisaient que 7,60 m. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...