J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

À côté de quelques grands domaines et d’exploitations moyennes, il y avait autrefois un grand nombre de petits paysans qui vivaient sur des propriétés morcelées.

La bòria fut très souvent, jusqu’au milieu du XXe siècle, une unité de production quasi-autarcique pratiquant une polyculture vivrière. Mais, en fonction de l'époque, du terroir ou de l’existence de débouchés particuliers, il pouvait y avoir une relative spécialisation. 

Ethnotexte

ERNEST MAGNE

né en 1913 à Belmont de Crespin.

Transcription

Occitan
Français
« La bòria fasiá una dotzena o tretze ectaras, catòrze benlèu.
Tot çò qu'èra un pauc planièr, lo trabalhavan.
Avián sièis, uèit vacas d'Aubrac.
Èrem sièis enfants aquí dessús.
Lo revengut de la bòria, aquò èra los vedèls e los pòrcs. Fasiam de blat, de patanons, tot aquò. De còps aviam de fedas. Amai, las femnas vendián de polas, vendián los uòus a la fièira. I aviá de familhas qu'avián pas qu'un bocin de tèrra, una cabra e quauquas fedòtas. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...