Blouse (biauda, blòda, camiàs) bleue sur dosseret d'un fauteuil, juin 2003

Collecté en 2003 Sur la Commune de Compeyre Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Blouse (biauda, blòda, camiàs) bleue sur dosseret d'un fauteuil, juin 2003

A partir du milieu du XIXe siècle, la particularité du vêtement masculin rouergat résidait dans la généralisation et la fidélité au port de la blouse (blòda, biauda), jusque dans les années 50. Celle-ci était noire et descendait jusqu’au-dessous des genoux dans la majeure partie du Rouergue. Par contre, en Rouergue méridional, elle était bleue, courte, s’arrêtant à mi-cuisses, et brodée de fil blanc. Les blouses noires étaient soit en toile pour les jours ordinaires, soit en tissu de Rouen pour le dimanche. Les plus anciennes, dépourvues de boutons, étaient fermées au col par un cordon. Certaines étaient ornées de fronces brodées à l’encolure mais en fil noir.

Pour le travail, les hommes du XIXe siècle portaient souvent une grosse chemise de toile blanche ou grise, en chanvre, qui se portait comme une blouse. C’était lo camiàs.

Photo

Blouse (biauda, blòda, camiàs) bleue sur dosseret d'un fauteuil, juin 2003
© Institut occitan de l'Aveyron BEDEL Christian-Pierre

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...