Las cunhièiras

Collecté en 1997 par IOA Sur les Communes de Clairvaux-d'Aveyron, Viala-du-Tarn Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le calcaire (calcari) sur le causse et le grès (bresièr) fournissaient un matériau de qualité aux maçons (peirièrs), mais on utilisait également le schiste et le gneiss.

Le musée de Saint-Beauzély a ouvert un département spécialisé sur la pierre (pèira) et ses métiers. Ce choix est particulièrement judicieux si l’on considère que ce canton, outre ses carrières (peirièiras) de notoriété très ancienne, possède un bâti exceptionnel et remarquablement préservé, représentant l’ensemble des ressources géologiques très diversifiées du canton et l’ensemble des techniques et des types d’habitat utilisés depuis la préhistoire.

On extrayait la pierre à l'aide de coins (cunhs) que l'on plaçait dans des fentes (cunhièiras).

Ethnotexte

Emilienne GALZIN

née Mazars en 1923 à Bruéjouls.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...