Lo Diable dins la glèisa

Collecté en 1987 par CORDAE Sur les Communes de Centrès, Colombiès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Enregistré le samedi 28 novembre 1987 au château de Taurines, commune de Centrès. 

Baptiston, le carillonneur, et le curé du village pensent que le Diable a pris possession de l'église alors qu'il s'agit de la truie noire d'un voisin enfermée à l'intérieur.

Figure emblématique de l’occitanisme rouergat des années 1980, Honoré Fagegaltier, lo pepè de Gipolon, représentait, avec sa belle stature, ses grandes moustaches et son occitan superbe, le Rouergue fier des ses racines rurales et occitanes. Il fut pour ses cadets, militants du Centre culturel occitan du Rouergue (CCOR), l’exemple même de la fidélité, de l’amitié, de la modestie et de l’éternelle jeunesse. 

Son répertoire comprend de vieilles chansons françaises, des compositions occitanes du Grelh roergàs ou des chants traditionnels diffusés par la J.A.C. et ses Coupes de la Joie. Mais il comprend aussi des chants de tradition orale dans des versions parfois assez originales, comme La bèla Marion, En gardent mos motons, La vielhòta... 

Au répertoire chanté, Honoré ajoutait un répertoire d’histoires pour rire très étendu. Sa façon de raconter était remarquable aussi bien par la qualité de la langue que par la richesse des détails ethnographiques.

Son

HONORÉ FAGEGALTIER

né en 1910 à Colombiès, décédé en 1996.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...