Per far pausar un issam

Collecté en 1997 Sur les Communes de Castelnau Pégayrols, Salles-Curan Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Près de la maison, à l'abri d'un mur, se trouvaient les ruches (bornhons) qui fournissaient le miel (mèl, mèu) pour sucrer et la cire (cera) pour les chandelles (candelas).

Pour faire poser un essaim (issam), on faisait du bruit avec des pierres ou des objets métalliques et la ruche et on prononçait une formule : "Pausa bèla !"

Son

GABRIEL GAUBERT

né en 1918 à Salles-Curan.

Transcription

Occitan
Français
« Autres còps, quand un issam passava, qu'èra dins lo bòsc, que se sauvava, voliá partir, alara quand passava pas tròp luènh, empr'aquí, que l’entendián, que torbilhonava, li te sortissián e picavan de las mans e disián :
“Pausa-bèla, pausa-bèla, pausa-bèla, pausa-bèla !
Polida, polida, polida !
Pausa-bèla, pausa-bèla, pausa-bèla !
Polida, polida, polida !”
Alara l’issam se metiá a tornejar, a tornejar… E pièi se vironava, vironava e… tac ! arribava a se pausar. Se reünissián aquí totas ensemble, alara l'issam aquí.
E pièi l’anavan far biure : sucravan de vin e pièi, amb una espeça d’esparsor aquí, tac ! fasián biure l’issam. Èran tranquillas, lo suçavan lo jus, lo vin sucrat, lo suçavan.
E pièi dins un moment prenián lo bornhon, metián lo bornhon dejost e, ambe las mans, a braçs nuds, coma aquò completament nuds, fasián davalar l’issam dins lo bornhon. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...