Las trèvas dins l'ostal de la Mèra de Dius

Collecté en 2000 Sur les Communes de Castelnau Pégayrols, Verrières Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les trèvas sont des revenants qui se manifestaient de diverses manières afin de contraindre des héritiers à faire dire des messes pour le repos de l'âme d'un défunt. Cette croyance était très répandue jusqu'au début du XXe siècle.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

MARIA MONTROGNON

née Molinier en 1916 à Castelnau-Pégayrols.

Transcription

Occitan
Français
« A La Mèra de Dius, i aviá las trèvas que, la nuèch, esparavan los païsans que se'n anavan ches eles e lor prenián lo porta-moneda.
E alara, nautres, als enfants, nos fasián paur, que nos disián que i aviá totjorn las trèvas e que caliá pas anar aval, a La Mèra de Dius.
Aquò èra mon papà que me racontava aquò. Mès sabe ont es, aquel ostal, es aquí en parti(gu)ent. »
Les revenants dans la maison de la Mère de Dieu
« À La Mère de Dieu, il y avait les revenants qui, la nuit, attendaient les paysans qui s'en allaient chez eux et ils prenaient leur porte-monnaie.
Et alors, nous, aux enfants, ils nous faisaient peur car ils nous disaient qu'il y avait toujours les revenants et qu'il ne fallait pas aller là-bas, à La Mère de Dieu.
C'était mon papa qui me racontait ça. Mais je sais où elle est, cette maison, elle est là en partant… »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...