Lo retortilhat, la trufada

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Cantoin Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En terre occitane, on déjeune le matin (endejunar), on dîne à midi (dinnar, despertinar) et on soupe le soir (sopar).

La base de l’alimentation rouergate, occitane et rurale, c’était la soupe, le cochon, les pommes de terre et le fromage.

En Viadène, on déjeunait le matin avec des pascadas et, le soir, on mangeait souvent la soupe au lait.

Les spécialités montanhòlas étaient l'aligot appelé cuècha, le retortilhat, la faldeta farcida, les farçons, le picaucèl…

Appelé également trufada ou cuècha bastarda, le retortilhat est un plat de pommes de terre rissolées à la poêle sur lesquelles on fait fondre de la tome fraîche. Dans la cuècha (aligot), la tome est fondue dans une purée de pommes de terre. Faute de pommes de terre (trufas, trefons), on faisait la cuècha avec du pain.

Ethnotexte

LÉON BORS

né en 1922 à Paris (75).

Transcription

Occitan
Français
« Aicí, la trufada, apelavan aquò lo retortilhat.
Aquò èra de trefons e de toma. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...