La tèsta del coarro

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Campouriez, Cantoin Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Bien souvent en Viadène, l’évier était situé dans l’embrasure de la fenêtre, entre la cheminée et la porte d’entrée.

On y trouvait le dosilh pour faire écouler l’eau lentement, le farrat ou siau avec les copas, coadas, caças ou bacinas pour verser l’eau.

Lucien se souvient que des éviers étaient parfois ornés d'une pierre sculptée à l'image du visage du maître de maison, lo coarro.

Dans les villages, on allait chercher l'eau à la fontaine appelée fònt ou grifol.

Ethnotexte

LUCIEN BRAS

né en 1934 à Campouriez, décédé en 2014.

Transcription

Occitan
Français
« Lo patron, dins un ostau, l’apelavan lo coarro.
Quand fasián un ostau, i aviá totjorn un peirièr que talhava la pèira e assajava de far la tèsta, lo cap, del coarro. Apelavan aquò la tèsta del coarro.
Metián aquò al-dessús de l’ai(gu)ièira per se lavar las mans. I aviá un trauc dessús e un trauquet a la boca. L’ai(g)a rajava per la boca del coarro. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...