Lo caul farcit e lo picaucèl

Collecté en 1996 par IOA Sur les Communes de Brommat, Mur-de-Barrez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le chou farci (caul farcit) était cuit au four ou devant le feu, dans une marmite en fonte (clòcha).

Bien avant la mode du sucré-salé, on faisait du farç salé agrémenté de prunes sèches, appelé picaucèl ou pounti.

Le nom de picaucèl peut aussi désigner la trufada.

Ethnotexte

EMILE (MILON) SOULENQ

né en 1917 à Brommat.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá lo picaucèl coma dison, lo caul farcit atanben parce que lo caul farcit es bon aicí, lo fan pas pertot coma aicí.
Lo picaucèl, n’i a que apèlan aquò lo pontin.Aquò se fasiá ambe de las èrbas, sustot, de las bledes, dels uòus, del lach, de la crèma e de las prunas secas.Tot aquò mesclat. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...