Anar asorar a La Bastida-L'Evesque

Collecté en 2000 Sur les Communes de Brandonnet, La Bastide-l'Évêque, Maleville Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En les christianisant, l’Eglise a pérennisé des croyances anciennes relatives à la protection contre les maladies ou à la guérison. Les populations ont parfois mis spontanément sous la protection de saints thaumaturges des lieux sacrés aux vertus prophylactiques ou curatives.

Il y avait aussi des dévotions pour la protection ou la guérison des animaux : Montou, La Bastide-L'Evêque, Lespinassole…

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

CÉCILE MOLINIER

née Leclerc en 1925 à Gélis-Bas de Maleville.

Transcription

Occitan
Français
« Pel bestial, per las vacas, anàvem asorar, coma disiam, a La Bastida-L'Evesque. Aquò èra sent Dalmàs. Fasián pas de procession mès enfin i aviá una fèsta e tota la region anavan aquí. »
Aller faire une dévotion à La Bastide-L’Évêque
« Pour le bétail, pour les vaches, nous allions faire une dévotion à La Bastide-L’Évêque. C’était saint Dalmas. Ils ne faisaient pas de procession, mais enfin il y avait une fête et toute la région allait là. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...