Nòstre Segalar

J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les chants identitaires ou hymnes locaux en occitan, parfois calqués sur une matrice connue, faisaient partie du folklore local.

Celui-ci se chante sur l'air de "L'aure de la camba tòrsa".

On notera le rhotacisme transformant le "l" de solelh (soleil) en "r" : sorelh. Cette particularité linguistique se retrouve dans plusieurs secteurs du département.

Son

ADRIEN SOULIÉ

né en 1923 à Jouels de Sauveterre.

Transcription

Occitan
Français
« L’aimàvem nòstre Segalar,
Del temps qu’èra sailat de burgas, (bis)

Ambe sos ginèsses en flor,
Ont los pastrons fasián l’amor. (bis)

Mès quand los puèges al sorelh,
Breçan duèi las missons rossèlas, (bis)

Cambiariam pas ambe París,
L’èr fresque de nòstre país. (bis)

Viva Naucèla, Riupeirós,
E La Barraca, e Sauvatèrra, (bis)

Nòstres ostals i an prosperat,
Dins la jòia, la libertat. (bis)

Nòstres enfants an lo renom,
D’aver bon cur e bona ponha, (bis)

E nòstras filhas de còps d’uèlhs,
Tan doces e tan trufarèls. (bis)

Ma maire quand m’auretz perdut,
M’anètz pas quèrre dins las vilas, (bis)

Mème ambe d’alas per volar,
Quitariái pas mon Segalar. (bis) »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...