Rampalms

Collecté en 1999 Sur les Communes de Balsac, Arques Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour les Rameaux, on bénissait une branche de laurier ou de buis qui était parfois décorée.

Ces rameaux bénits servaient à la protection de la maison et des dépendances contre la foudre et les maladies, ainsi qu’à la bénédiction des morts.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

GILETTE ET ETIENNE BONNEFOUS

née Gaubert au Puech d'Arques, décédée en 2017 ; né en 1929 à Balsac, décédé en 2015.

Transcription

Occitan
Français
« Anàvem copar de…
– Un bocin de laurièr.
– De laurièr e cadun partiá ambe sa bròca a la messa. Lo que i anava pas la preniá pas.
– Mès dins lo temps, quand mème, lo que anava pas a la messa dejà se seriá fach agachar de travèrs.
– Val mai daissar córrer aquò !
– Cal pas dire res, ara manca de curats ça que la.
– Non, non, val mai daissar córrer aquò ! Aquò èra de conariás que tenián pas drech ! »
Les Rameaux
« Nous allions couper des...
– Un peu de laurier.
– Du laurier et chacun partait avec sa branche à la messe. Celui qui n’y allait pas ne la prenait pas.
– Mais dans le temps, quand même, celui qui n’allait pas à la messe se serait fait regarder de travers.
– Il vaut mieux laisser courir ça !
– Il ne faut rien dire, maintenant il manque des curés d’ailleurs.
– Non, non, il vaut mieux laisser courir ça ! C’était des conneries qui ne tenaient pas debout ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...