Lo clòsc

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Viviez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette formule ironise sur le traitement que les hommes pouvaient réserver aux femmes, ainsi que sur la soumission de ces dernières.

Son

CHARLOTTE DENOIT

née Vaubert en 1913 à Paris.

Transcription

Occitan
Français
« A ! Lo brave òme qu’ai ieu ! Tenètz, manjariá pas una pruna sans me dire :
“Di(g)a, vòls lo clòsc ?”
Aquò vos fa rire mès, un còp èra, las femnas fialavan la lana o lo canabon. Per tòrcer lo fial, lor caliá trempar lo det sus la lenga. Per plan salivar, chucavan un clòsc. E, quand los òmes anavan a l’aubèrja, prenián una pruna dins l’ai(g)ardent e, en pensent a lor femna, gardavan lo clòsc per li far far saliva. E en dintrent, lor disián :
“Di(g)a, vòls lo clòsc ?” »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...