J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les trèvas sont des revenants qui se manifestaient de diverses manières afin de contraindre des héritiers à faire dire des messes pour le repos de l'âme d'un défunt. Cette croyance était très répandue jusqu'au début du XXe siècle. Des plaisantins pouvaient en jouer. Pour faire cesser ces phénomènes, on faisait appel au curé.

La tradition orale rapporte que les croix implantées dans les campagnes et la sonnerie de l'angélus chassaient les trèvas.

Notre informatrice évoque une devinhaira, une personne reconnue pour avoir des connaissances en matière de forces de la nature et de communication avec les défunts.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

CHARLOTTE DENOIT

née Vaubert en 1913 à Paris.

Transcription

Occitan
Français
« La miá mameta èra tot plen supersticiosa e contava sovent que, quand fasián pas dire de messas pels mòrts e ben venián tracassar un bocin los enfants, la familha.
Per exemple m'an contat que, dins un ostal, jol lièch, vesián totjorn un cat, un cat negre que se passejava jol lièch. E alèra li aviá de femnas que sabián explicar aquelas istoèras e lor di(gu)èron :
“Aquò's per çò que vòstra mameta es mòrta qu'avètz pas fach dire de messas e aquò's aquel cat que ven vos far lo repròchi.”
An fach dire de messas e lo cat a dispare(g)ut.
Un autre còp, un cosin de ma maire, cada còp qu'anava dins un camp, en passent al pè d'un bartàs, vesiá de flamas. Aquel bartàs fumava, flambava. Totjorn pareil, anèron trobar la devinhaira que lor di(gu)èt :
“Aquò's per çò que la vòstra mamet es mòrta e avètz pas fach dire de messas.”
An fach dire de messas e lo bartàs cremava pas mai. »
Les revenants
« Ma mémé était très superstitieuse et elle racontait souvent que, quand ils ne faisaient pas dire de messes pour les morts eh bien ils venaient tracasser un peu les enfants, la famille.
Par exemple, ils m’ont raconté que, dans une maison, sous le lit, ils voyaient toujours un chat, un chat noir qui se promenait sous le lit. Et alors il y avait des femmes qui savaient expliquer ces histoires et elles leur dirent :
“C’est parce que votre mémé est morte et que vous n’avez pas fait dire des messes et c’est ce chat qui vient vous faire le reproche.”
Ils ont fait dire des messes et le chat a disparu.
Une autre fois, un cousin de ma mère, chaque fois qu’il allait dans un champ, en passant à côté d’une haie, il voyait des flammes. Cette haie fumait, flambait. Toujours pareil, ils allèrent trouver la devineresse qui leur dit :
“C’est parce que votre mémé est morte et vous n’avez pas fait dire des messes.”
Ils ont fait dire des messes et la haie ne brûlait plus. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...