Lo mestièr de peirièr

Collecté en 2000 Sur la Commune de Vimenet Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Avant la généralisation des explosifs, on extrayait la pierre avec des coins (cunhs).

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

HENRI GINISTY

né en 1929 à Vimenet.

Transcription

Occitan
Français
« Èra peirièr e talhur de pèira.
A ben trabalhava a la man a-n-aquel moment.
I aviá una carrièira importenta sus la rota de Sent-Martin que desrabavan la pèira. E fasián de cunhièiras. A… una cunhièira, aquò's… Fasián un crus, se volètz, per poire metre de cunhs. Alara tustavan d'un a l'altre, coma aquò. I aviá pas de podra, caliá pas far ambe la podra.
N'avián tiradas bèlcòp, de pèiras, après la Guèrra de 14, pareis, per far de monuments. Voilà. Alara disián ben que la pèira èra pas bona mès ieu pense que la descobèrta, c'est-à-dire la pèira que i aviá en naut, automaticament èra pas… O fasián a la man. Èra pas bona. E se davalavan en bas, la pèira èra pas mal.
I aviá benlèu pus facile a far, m'enfin… Voilà.
La vendián pas. Cadun la… Aquò's un comunal e cadun desrabava la pèira. Voilà.
– Per trabalhar.
– Oèi. Mès n'i a un brave briu que se'n desrabava pas pus. Mès, se vesiatz aquela carrièira, es sus cent cinquanta mèstres au mens. E tot se fasiá a la man. »
Le métier de maçon
« Il était maçon et tailleur de pierre.
Eh bien il travaillait à la main à ce moment-là.
Il y avait une carrière importante sur la route de Saint-Martin où ils extrayaient la pierre. Et ils faisaient des cunhièiras. Ah… une cunhièira, c'est… Ils faisaient un creux, si vous voulez, pour pouvoir mettre des coins. Alors ils frappaient de l'un à l'autre, comme cela. Il n'y avait pas de poudre, il ne fallait pas faire avec la poudre.
Ils en avaient tiré beaucoup, de pierres, après la Guerre de 14, paraît-il, pour faire des monuments. Voilà.
Alors ils disaient bien que la pierre n'était pas bonne mais moi je pense que la découverte, c'est-à-dire la pierre qu'il y avait en haut, automatiquement elle n'était pas… Ils le faisaient à la main. Elle n'était pas bonne. Et s'ils descendaient, la pierre n'était pas mal.
Il y avait peut-être plus facile à faire, mais enfin… Voilà.
Ils ne la vendaient pas. Chacun la… C'est un terrain communal et chacun extrayait la pierre. Voilà.
– Pour travailler.
– Oui. Mais il y a drôlement longtemps qu'il ne s'en extrayait plus. Mais, si vous voyiez cette carrière, elle est sur cent cinquante mètres au moins. Et tout se faisait à la main. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...