Dépiquage (escodre) manuel au fléau (flagèl) effectué par un couple (coble) devant l'entrée de l'école (escòla) des frères

J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Dépiquage (escodre) manuel au fléau (flagèl) effectué par un couple (coble) devant l'entrée de l'école (escòla) des frères

« Bon nombre de Villefranchois avaient aux abords de la ville, des champs dont ils tiraient le blé nécessaire à leur consommation annuelle de pain. La moisson faite, on se disposait à procéder au dépiquage. Le jour arrêté, pour cette opération, l’intéressé se rendait de bon matin chez le loueur de toiles. Ces toiles étaient étalées, sur le sol, le plus souvent, allées Villeneuve près de la place du Dragon. Bien étendues, afin que le grain ne s’en échappe pas, on commençait l’ensoulado. Ensoula consistait à prendre une gerbe dans les bras, l’étendre sur les toiles en marchant à reculons de façon que la couche ainsi constituée ait de dix à quinze centimètres d’épaisseur. Les épis, exposés au soleil allaient sécher. On profitait de cette attente pour déjeuner. La soupe servie sur place, le chabrot fait (…) le battage commençait.
Les “quadrettes” se constituaient. Fléau en main chaque batteur allait cadencer le “tico-taco”. Ils frappaient l’un après l’autre au même endroit… et gare au maladroit qui rencontrait le fléau de son compagnon. A midi on s’arrêtait pour se rendre à la maison du propriétaire, où un repas copieux était servi : soupe de viande, bouilli, rôti de veau, salade et vin à “bouteilles qui voudra”, café, liqueurs… pipes, cigares et cigarettes.
Revenus sur l’ensoulado, la paille était soulevée avec des fourches et mise en tas. Enlevée, il ne restait plus sur les toiles que les balles et les arêtes des épis. Le vanoir mis en marche, les grains en sortaient dépouillés de leurs enveloppes. Le nettoyage se faisait ensuite sur les bords de la rivière. » (Extrait de “Autrefois à Villefranche : vieux métiers”, par Pierre Bories, dans Revue du Rouergue, 1955)

Photo

 Dépiquage (escodre) manuel au fléau (flagèl) effectué par un couple (coble) devant l'entrée de l'école (escòla) des frères
© BARTHE Laurent

Photo

 Dépiquage (escodre) manuel au fléau (flagèl) effectué par un couple (coble) devant l'entrée de l'école (escòla) des frères
© BARTHE Laurent

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...