Vedèl e barrica de vin

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Villefranche-de-Panat Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L’activité commerciale des foires et les échanges de toutes sortes se traduisaient par l’existence de nombreuses aubèrjas, remesas, abitarèlas et autres relais.

Dans les auberges, on servait le vin au litre ou à la pauqueta, lo pinton (le demi-litre).

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ANTONIN COURNUT

né en 1904 à Villefranche de Panat.

Transcription

Occitan
Français
« Cada fièira tuavan un vedèl, lo bistrò, e una barrica de vin. E i èran tres o quatre aicí, que i aviá. Cada bistrò o òtel sangnava un vedèl e vendián una barrica de vin. Ieu me rapèli qu'anavi tirar lo vin a-n-acò de Reines. E buvián pas qu'un pinton o un litre, a-n-aquel moment. »
Veau et barrique de vin
« Chaque foire ils tuaient un veau, le bistro, et une barrique de vin. Et ils y étaient trois ou quatre ici, qu’il y avait. Chaque bistro ou hôtel saignait un veau et ils vendaient une barrique de vin. Moi je me souviens que j’allais tirer le vin chez Reynès. Et ils ne buvaient qu’un demi-litre ou un litre, à ce moment-là. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...