Los tanca-buòus

Collecté en 1997 par IOA Sur la Commune de Viala-du-Tarn Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les moissonneurs (segaires) étaient parfois loués par des exploitants locaux et, leur tâche terminée, ils renforçaient les équipes (còlas) qui allaient vers la montanha, suivant la maturité des céréales. Ces còlas de segaires travaillaient en cadence, en chantant.

Les moissons mécanisées ont succédé aux moissons avec la falç ou lo volam autour de la Première Guerre mondiale. Il y eut tout d’abord des machines gavelairas, puis des ligairas.

La tanca-buòu est la bugrane, plante épineuse à fortes racines.

Ethnotexte

JEAN MAILLEBUAU

né en 1921 à Saint-Symphorien du Viala du Tarn.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...