Lo rainald

Collecté en 1997 par IOA Sur la Commune de Viala-du-Tarn Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La maîtresse de maison, la patrona, régnait sur le potager (òrt) et la basse-cour qui permettaient de couvrir une bonne partie des besoins alimentaires. Les excédents vendus au marché (mercat) lui procuraient un peu d’argent pour les besoins de la maison.

La basse-cour représentait un petit capital qu’il fallait protéger du renard (rainald) et l’on récompensait celui qui avait réussi à tuer l'ennemi des poulaillers (galinièrs, polalhièrs) en lui offrant des œufs (uòus) ou la pièce.

Ethnotexte

JEAN MAILLEBUAU

né en 1921 à Saint-Symphorien du Viala du Tarn.

Transcription

Occitan
Français
« Quand tuavan un rainald, anavan cercar l’aumeleta. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...