Lo lanataire de Codòls

Collecté en 1997 par IOA Sur la Commune de Viala-du-Tarn Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Gilbert Poujol, assisté de son épouse et de M. Ginouillac, fit fonctionner, depuis l’âge de 12 ans, la filature qui est dans sa famille depuis 1870.

Outre les deux filatures de Coudols, Buscaylet et Poujol, le Rouergue méridional comptait naguère une filature à Nant et une autre mecanica à Saint-Rome de Tarn.

La mecanica, hydraulique à l’origine, a été électrifiée en 1944.

Cette activité, complémentaire de l’élevage ovin, utilisait les laines du causse et celles du Lévézou légèrement plus longues.

Après trempage, la laine (lana), nettoyée au moulin, est lavée à grande eau puis séchée. Battue, puis ensimée, elle est précardée al lop avant le cardage définitif.

4 kg de laine forment une nappe dont on tirera les fils après un ultime cardage.

Chaque fusette porte 150 grammes de laine dont les fils seront enroulés sur l’escavèl. 

La laine du pays, blanca ou burèla, est toujours appréciée parce qu’elle est résistante, chaude et parce qu’elle ne feutre pas.

Ethnotexte

GILBERT POUJOL

né en 1929 à Coudols du Viala du Tarn.

Transcription

Occitan
Français
« Mon pèra fasiá coma ieu, fialava de lana.
La montèron en 1870, s’apelavan Varuèlh. Mon pèra i trabalhava per obrièr e pièi la li vendèron.
La lana veniá de la region un pauc pertot. I a de lana qu’es pus lònga que d’autra, la Lacauna es pas lònga. Pièi i aviá la Berichona tot aquò, la feda negra, l’Anglesa, atanben.
Fasiam d’estòfas, de tot. Apelàvem aquò de cadís, aquò èra d’estòfa fòrta per far de cauças. Aquò èra pas que de lana. Lo fial de cadena èra un briat pus tòrç, pus solide. Retorciam lo fial aicí.
A passat de temps que los païsans lavavan la lana e la portavan, mès ara la nos cal crompar sala e la lavam. La lavam e pièi la passam dins aquela machina, la carda.
Lo lop, aquò’s l’utís qu’avèm per copar la lana per la passar dins la carda. Pièi passa per la filusa per se metre en fial mès aquí lo fial es pas tòrç alara lo cal passar dins una autra machina que fa aquò. D’ont mai lo fial es tòrç, d’ont mai solide es.
Après, cal far la fuseta e pièi tornar passar dins una autra machina per metre dos, tres, quatre fials ensemble. Aquò la tòrna tòrcer.
Dins lo temps fasián de cobèrtas a la man, tissavan a la man. Ne fasián de totas las colors, ambe de raias… Aquò se fasiá bravament a l’epòca. Mès tot en lana. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...