Lo babau

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Viala-du-Tarn Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les chansons énumératives étaient faites pour amuser l'assistance ou stimuler la mémoire des enfants.

Celle-ci est plus populaire dans l'Albigeois qu'en Rouergue.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

JEAN SALGUES

né en 1924 au Mazet du Vialar du Tarn.

Transcription

Occitan
Français
« E se'n va ches la vesina,
Per se'n faire guerir de son mal.
Li dòna per medecina,
De li metre un gran de sal,
Lo gran de sal que me fa mal,
Que me pica lo babau,
Ai, que lo babau me pica !

E se'n va ches la vesina,
Per se'n faire guerir de son mal.
Li dòna per medecina,
De li metre lo jòlverd,
Lo jòlverd que lo me ten verd,
Lo gran de sal que me fa mal,
Ai, que lo babau me pica !

E se'n va ches la vesina,
Per se'n faire guerir de son mal.
Li dòna per medecina,
De li metre una carlòta,
La carlòta que lo me descròta,
Lo gran de pebre que lo me fa negre,
Lo jòlverd que lo me ten verd,
E l’artichaud que lo me ten caud,
Ai, que lo babau me pica ! »
Le babau
« Et il s’en va chez la voisine,
Pour se faire guérir de son mal.
Elle lui donne comme médecine,
D’y mettre un grain de sel,
Le grain de sel qui me fait mal,
Que le babau me pique,
Aïe, que le babau me pique !

Et il s’en va chez la voisine,
Pour se faire guérir de son mal.
Elle lui donne comme médecine,
D’y mettre le persil,
Le persil qui me le conserve vert,
Le grain de sel qui me fait mal,
Aïe, que le babau me pique !

Et il s’en va chez la voisine,
Pour se faire guérir de son mal.
Elle lui donne comme médecine,
D’y mettre une carotte,
La carotte qui me le décrotte,
Le grain de poivre qui me le rend noir,
Le persil qui me le conserve vert,
Et l’artichaut qui me le tient chaud,
Aïe, que le babau me pique ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...