La citra de pera

Collecté en 1997 par IOA Sur la Commune de Viala-du-Tarn Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour remplacer le vin ou l'économiser, on fabriquait un peu de cidre de pomme. En occitan, le mot citra est féminin. Celui qui pressait le cidre était appelé lo citraire. On se regroupait pour écraser (escrachar) les pommes avec l'escracha-pomas et les presser (premsar, trolhar) au moyen d'un pressoir appelé premsa ou truèlh.

On faisait aussi du cidre de poire (citra de pera).

Ethnotexte

FABRE ANDRÉ, SALGUES JEAN

né en 1924 à Ladepeyre du Viala du Tarn ; né en 1924 au Mazet du Vialar du Tarn.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò èra de peras trongulhosas qu’apelàvem, d’una qualitat, aquò èra de peras gròssas que èran coma lo ponh aquí.
Fasiam de citra ambe de peras. Amai fasiá de bona citra.
Las metiam solas e las premsàvem, e pièi las daissàvem bolhir, e quand aquò aviá bolhit, aquò se conservava bien.
Mès ne fasiam una barrica cada an.
Mès aquò es una pera d’una varietat esprès, qu’èran grefadas.
Caliá esperar que siaguèsson plan maduras, autrament estrangolavan. Caliá esperar que comencèsson de venir un bocinon rossèlas per faire de bon chuc. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...