Chantier de construction de l'usine électrique, à Cinzelles

J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Chantier de construction de l'usine électrique de la famille Reynès, à Cinzelles

« C’est tout près de Saint-Affrique que l’électricité a pris naissance, en Aveyron. Le pionnier en est Henri Michel qui eut l’idée de proposer aux Caves et producteurs réunis de Roquefort un équipement de chambres frigorifiques, compresseurs et moteurs ainsi que l’énergie nécessaire. 
Pour produire de l’électricité en 1902, Michel et son beau-père Reynès, petits industriels du textile, mirent en chantier un barrage sur la Sorgues alimentant des installations de production à Cinzelles, commune de Versols-Lapeyre. L’énergie produite devait permettre d’abord d’éclairer Roquefort et d’y installer des chambres frigorifiques à partir de septembre 1904. Camarès ou Saint-Affrique allait en bénéficier aussi. 
La demande croissant dans la région de Saint-Affrique, Henri Michel lança de nouveaux projets sur le Tarn. Dans cette entreprise de 1906, il bénéficia de l’appui de la banque millavoise L. Villa. Il en résulta la constitution de la société Sorgues-et-Tarn, avec pour objectif l’alimentation en électricité du Sud-Aveyron et même celle du centre industriel de Viviez. » (Extrait de Des repères pour le patrimoine du Saint-Affricain, par Henri Moizet et Alain Marc, 1999)

Cinselas de Verzòls e Lapèira

Photo

Chantier de construction de l'usine électrique, à Cinzelles
© THOMAS Christine

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...