Maison natale (ostal naissedor) d'Antoine Bouviala (1838-1925) et plaque commémorative en occitan, à Anglans, mai 2001

Sur la Commune de Tournemire Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Maison natale (ostal naissedor) d'Antoine Bouviala (1838-1925) et plaque commémorative en occitan, à Anglans, mai 2001

« Antoine Bouviala naquit le 17 février 1838 sous le rocher de Matarel au mas d’Auglans, paroisse de Tournemire. Il était fils d’Antoine Bouviala, cultivateur, et de Marie Roussel. La famille était pauvre : peu de terres, une paire de bœufs, quelques brebis, une maison de deux pièces seulement. Les enfants devaient coucher au galetas. 
Antoine entra à l’Ecole normale d’instituteurs. (…) Il occupa successivement les postes d’instituteur à Mayran, au Viala du Pas de Jaux et à Lapanouse de Cernon.
“Une bonne partie de ses écrits sont des œuvres de circonstance, d’un intérêt passager et restreint ; une autre partie ne mérite pas l’impression.” (Pierre Bouviala)
Deux œuvres dominent cette production : Countes de moun grand, encore inédits, et Flous rustiquos (Rodez, Carrère, 1913). (…)
Homme pieux, il faisait office de chantre et emplissait les églises et la campagne de sa voix puissante.
Il mourut à Villefranche de Rouergue, le 2 octobre 1925. Il a été enterré à Lapanouse de Cernon. Le Grelh roergàs a honoré sa mémoire le 8 août 1972 et a inauguré, à cette occasion, une plaque sur sa maison natale d’Auglans. Son petit-fils, Pierre Bouviala a rédigé une biographie de lui encore inédite. » (Extrait de “Galerie aveyronnaise”, d’après Jean Delmas, dans Vivre en Rouergue, n° 81, 1997)

Ostal naissedor d'Antoine Bouviala (1838-1925) , a Auglans de Tornamira, mai de 2001

Photo

Maison natale (ostal naissedor) d'Antoine Bouviala (1838-1925) et plaque commémorative en occitan, à Anglans, mai 2001
© Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...