91. TOURNEMIRE (Aveyron) - La Gare

Sur la Commune de Tournemire Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

91. TOURNEMIRE (Aveyron) - La Gare

« La construction de la ligne du Vigan-Saint-Affrique donna l’occasion, aux environs de 1895, à Monsieur Fénérols d’édifier un petit hôtel-restaurant. A l’heure où nous écrivons, Monsieur Pierre Fénérols, petit-fils du sus-nommé, nous narre cette histoire et nous signale qu’en 1925 fut créée une buvette à la gare. Une bibliothèque fut installée sur le quai ainsi qu’un bureau de tabac, transférés plus tard dans la salle des pas perdus. 
Une superbe marquise abritait voyageurs et marchandises et résonnait des appels de Madame Canac qui vendait des gâteaux au passage de chaque train. 
La gare était très animée par son trafic marchandises : réception du fromage frais et expédition du roquefort, réception du charbon qui alimentait les machines à vapeur, les laiteries et les grossistes particuliers. 
Un important dépôt de courrier postal trouvait sa place dans une salle annexe. Ce courrier était transbordé d’un train à l’autre et dirigé sur les lignes du Vigan, Saint-Affrique, Millau, Béziers. 
Toute cette animation était créatrice d’emplois. 200 à 250 employés SNCF vivaient au village. (…)
Vers la fin du siècle dernier, 38 000 voyageurs transitaient par ce nœud ferroviaire. Dans la cour de la gare existe encore aujourd’hui un bâtiment qui était affecté au service d’une société de transports.
En 1936 une micheline desservait Tournemire, Toulouse via Sévérac, Rodez. Le départ de Tournemire de cette micheline était lié au fait que Millau ne possédait pas de plaque tournante de grande longueur. » (Extrait de La vie au village et de Historique de Tournemire. Documents Marie-Thérèse Manenq)

La gara de Tornamira

Photo

91. TOURNEMIRE (Aveyron) - La Gare
© CAREL Jean

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...