Les calòsses de ginèsts per se caufar

Collecté en 1996 par IOA Sur la Commune de Thérondels Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les plus pauvres ramassaient les souches (calòsses) de genêts (ginèsts) pour se chauffer.

Ethnotexte

ERNEST VERDIER

né en 1910 à Thérondels.

Transcription

Occitan
Français
« Quauques còps, lo monde anavan amassar les calòsses de ginèsts que èran secs per metre al fuòc. N’i aviá qu’avián pas tròp de boès. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...