L'entarrament

Collecté en 1996 par IOA Sur la Commune de Thérondels Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le respect dû aux morts n'empêchait pas l'existence d'histoires raillant certains paroissiens.

Ethnotexte

ADRIEN MESTRE

né en 1911 à Thérondels.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá doas femnas vièlhas, de vièlhas filhas que avián un tropèl de fedas. Ai pas jamai sachut end èra l’ostau.Un jorn, una d’aquelas femnas moriguèt, aquò arriba… A l’entarrament, aquela que demorava en vida e cridava, e plorava, e gisclava… Lo mèra de l’epòca, Mossur Peironet, aquò èra un Mossur aquel òme, li diguèt :
“Plora pas tant, ton torn vendrà ben !
– ’Quò’s ben per aquò que plore !” »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...