Tres menetas assembladas

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Ste-Geneviève-sur-Argence Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La foi profonde n'empêchait pas d'ironiser sur le clergé, les paroissiens ou les pratiques religieuses.

Cette chanson à boire non grivoise met en scène trois menetas (dévotes) alcooliques.

La Solidarité aveyronnaise en a publié une version collectée à Graissac en 1911.

Ethnotexte

JEANNE ANDRIEU

née Raffy en 1924 à Paris.

Transcription

Occitan
Français
« Son tres menetas assembladas,
Per ni tetar lo robinet,
Après fòrças pintas vidadas,
Di(gu)èron un mot de chapelet,
Aquelas dròllas aurián desirat,
Que la barrica agèssa totjorn durat.

E trentas pintas ne bu(gu)èron,
Assetadas al pè del fuòc,
“Pr’aquò, ço di(gu)èt Catinèla,
Ni trobarem pas les esclòps !”
Aquelas dròllas aurián desirat,
Que la barrica agèssa totjorn durat.

N’entendèron sonar la messa,
E lai anèron totas tres,
Catinh li anava d’a pautas,
Françon fasiá lo pas ranquet,
Aquelas dròllas aurián desirat,
Que la barrica agèssa totjorn durat.

Sasquèron pas a mièja messa,
Que totas tres n’a(g)èron set,
E se furgavan una l’altra,
Ni vidèron lo falcet,
Aquelas dròllas aurián desirat,
Que la barrica agèssa totjorn durat. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...