Lo pònt de La Cadena

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Ste-Geneviève-sur-Argence Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette chanson est l’œuvre de l’abbé Justin Bessou (1845-1918).

Elle fut publiée dans D'al brèç a la tomba (Cant 8).

Elle est bien connue dans tout le Rouergue et a une faveur particulière en Carladez et en Viadène en raison du pont du même nom sur la Truèira.

Le terme de sègas n'est pas ici utilisé pour désigner les moissons mais la fenaison.

Ethnotexte

JEANNE ANDRIEU

née Raffy en 1924 à Paris.

Transcription

Occitan
Français
« Aval sul pònt de La Cadena,
En anent dalhar lo prat grand,
Passavan Ramond e Bertrand,
La traita voès de la Serena,
Del fons de l’ai(g)a lor cantèt,
Una cançon que les perdèt.

“Braves enfants, bèla junessa,
Que sètz la flor de les valons,
Lo prat es grand, les jorns son lòngs,
Avètz lo temps per l’èrba espessa,
De vos confir dins la susor,
Près de mon ai(g)a assetatz-vos.

Abans d’anar dalhar la prada,
Venètz enfants vos refrescar,
Venètz nadar, venètz pescar,
E se una trocha vos agrada,
Al fons del gorg cabuçaretz,
Tantas e mai n’atraparetz.

Mon ai(g)a limpia se promena,
Dins l’ombra tieda del matin,
Aquò es plaser de s’espandir,
D’èsser breçat dins la Serena,
Que reviscola e desgordís,
Sembla la fònt del Paradís.”

La traita voès aital cantava,
D’aval montava per amont,
Tanplan que Bertrand e Ramond,
Dins lo gorg pri(g)ond que les tentava,
Meitat-content, meitat rient,
Fa(gu)èron lo salt per prene un banh.

Las fenejairas del vilatge,
Que venián fenar lo prat grand,
Sonèron Ramond e Bertrand,
Dins lo randèl, dins lo bocatge,
Bertrand, Ramond, elàs, elàs,
Del fons del gorg, tornèron pas.

E desempièi del fons de l’ai(g)a,
Ont duèrmon les enfants perduts,
A mièjanuèch s’ausís un bruch,
Que la besònha se'n efraia,
E lo matin, totas las flors,
N’an les uèlhons molhats de plors.

Bèla junessa desgordida,
Quand passaretz alai sul pònt,
Fintèssetz pas dins lo gorg pri(g)ond,
Anatz dalhar l’èrba florida,
De la Serena e sas cançons,
Braves enfants, mefisatz-vos. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...