Lo cassa-crosta

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Ste-Geneviève-sur-Argence Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L’activité commerciale des foires et les échanges de toutes sortes se traduisaient par l’existence de nombreuses auberges, abitarèlas, remises et autres relais.

En Rouergue septentrional, beaucoup de fièirejaires amenaient leur casse-croûte pour le consommer sur le foirail ou à l’auberge.

Il existait aussi des étals (bancas) vendant des plats chauds à consommer sur place.

Dans les auberges, on servait le vin au litre ou au demi-litre appelé pinton, mièja ou pauca.

Ethnotexte

ANDRÉ FABRE

né en 1921 à Paris.

Transcription

Occitan
Français
« Quand venián a la fièira, anavan pas al restaurant, prenián un cassa-crosta apr’aquí. Tuavan un polet, prenián de sausissa e un tròç de fromatge. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...