Las quilhas

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Ste-Geneviève-sur-Argence Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le jeu collectif traditionnellement pratiqué en Rouergue, à l’occasion des fêtes ou bien le dimanche près de l’auberge, était et reste encore souvent le jeu de quilles.

Avant la codification du jeu de quilles de huit par le docteur Joseph Ayrignac (1874-1951) en 1912, codification ayant permis l'organisation de concours, il existait de nombreuses variantes : a ni far, al torn de quilhièr, al pè d’andèl, als quatre cantons, als quatre rebators, al jòc traucat…

La quille joueuse que l’on projette avec la boule est appelée quilhon ou bilhon.

La bona est la quille qu'il faut tomber impérativement dans certains cas de figure.

L'andèl est un trépied de cheminée.

Ethnotexte

ALEXANDRE PLANQUES

né en 1919 à Carmensac de Sainte-Geneviève.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá lo torn de quilhièr, la bona…
Quand caliá tombar tres quilhas, o apelavan lo pè d’andèl. La bola tustava la quilha que anava tombar una quilha del jòc e aquela ne deviá tombar una altra.
Lo torn de quilhièr, aquò èra de ne tombar lo mai possible ambe la bola. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...