L'acordeon

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Ste-Geneviève-sur-Argence Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les anciens jouaient de la cabreta, ou cabra, et de l’accordéon diatonique, avant la rencontre, à Paris, de la cabreta du Massif central avec l’accordéon chromatique italien.

Les anciens cabretaires jouaient de la cabrette à bouche, sans soufflet (conflet, bufador),la cabreta a boca. Les pieds les plus anciens étaient des pieds courts.

Denise évoque ici René Nayrolles et Pierre Solladié, frère de notre informatrice, qui fut un disciple de Martin Cayla à Paris.

Ethnotexte

Denise GIZARD

née Solladié en 1925 à Vernholes de Sainte-Geneviève.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá René Nairòlas ambe l’acordeon.
I aviá mon fraire, Pèire Soladièr que jo(g)ava de l’acordeon e aviá faches sos estudis ambe Martin Cailar a París. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...