La pola un

Collecté en 1990 Sur la Commune de Ste-Eulalie-d'Olt Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Rémy Ladet des Amillaux est chargé d’animer la vente à Sainte-Eulalie depuis 1981.

Les lots ont quelque peu évolué depuis la dernière guerre. En 1990, les lots vendus étaient les suivants : volailles (10 poules, 1 canard), lapins (2), œufs (5 douzaines), châtaignes, noisettes, noix (19 lots), légumes, fruits (6 lots), gâteaux (9), bouteilles (32).

Les enchères s’échelonnèrent de 30 francs pour la plus basse (bouteille d’apéritif) à 270 pour la plus haute (fouace) suivi de près par un petit sac de noix (260 francs), un poulet (260 francs)...

L’enchère la plus haute dans l’histoire de la Pola un de Sainte-Eulalie atteignit la somme de 490 francs pour un tableau offert par Louis Boudou, le poète du village.

En 1990, la vente rapporta quasiment 9 000 francs, c’est-à-dire de quoi célébrer environ 150 messes, beaucoup trop pour le seul prêtre de la paroisse qui cède une partie de la somme à des desservants de paroisses voisines. (CORDAE)

Ethnotexte

RÉMY LADET

né en 1936 aux Amillaux de Sainte-Eulalie d'Olt.

Transcription

Occitan
Français
« Abans ieu èra Guibèrt que o fasiá, l’ancien secretari de la comuna. El lo fasiá dempièi quaranta o quaranta-un ans. Degús sap pas a quora remonta aquò, s’es totjorn passat. D’una generacion sus l’autra, aquò a totjorn contunhat. Aquò s’es pas jamai arrestat ni pendent la guèrra ni pas res.
Dins l’ancien temps, se portava de blat, de cent quilòs de castanhas e de polas. Ara se pòrta un pauc de tot. I a de vin, i a de volalha, de chaudèls... »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut Occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...