Me soi levat de bon matin… (Lo galant moquet)

Collecté en 1980 Sur la Commune de St-Laurent-de-Lévézou Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Marin Daures avait été enregistré en 1980 par l'’Institut d’'études occitanes du Sud-Aveyron (1) qui avait publié les deux seules chansons qu'’il connaissait en occitan : "“L'aure de la camba tòrsa"” et celle présentée ici.

La richesse du style d'’interprétation du chanteur nous a incité à republier ce document exceptionnel. Malheureusement, nous n’'avons pas pu retrouver la bande originale et Monsieur Marin Daures étant très âgé, nous avons dû faire une copie à partir d'’une cassette, d’'où la mauvaise qualité du phonogramme proposé. Remarquons toutefois la richesse mélismatique de l'’interprétation.

La chanson, connue dans de nombreuses régions occitanes ou françaises, met en scène le rossignol et ses messages amoureux. C'’est souvent à cet oiseau que les jeunes gens s’'adressent dans les chansons ou dans les contes dès qu'’ils ont un problème de coeur ou plus largement dès qu'’ils veulent connaître les secrets de l’'amour. (CORDAE)

(1) Institut d’estudis occitans, Cançons tradicionalas en occitan, Colleccion Cercapaïs.

Son

MARIN DAURES

né le 29 novembre 1904 à Saint-Laurent du Lévézou.

Transcription

Occitan
Français
« Me soi levat de bon matin,
Per culhir l'alauseta. (bis)

L’ai pas culhida,
L’ai ausida cantar,
Al jardin de ma mia,
S’es anada pausar.

Mès lo galant se'n part d’aquí,
Se'n va trobar Maria :
“Mia, mia, dobrís-me se te plai !
Ne fa un grand temps de bisa,
Ai paur que jalarai…

– Pòt ben jalar amai gibrar,
Dobrisse pas la pòrta,
Soi plan cochada dins mon lièch,
Es coma s’ère mòrta.

E tu te siás vantat,
Tan bèla mia aviás,
E vai-te'n tornar dire
Que perduda l’aviás.”

Mès lo galant se'n part d’aquí,
Se'n va dins lo boscatge,
Se'n va trobar lo rossinhòl,
Lo rossinhòl sauvatge.

“Rossinhòl, rossinholet,
Que cantas ambe drech,
Cal que tu me digas,
S’ai tòrt o se ai drech.

– Ieu te dirai per ma rason,
Amai per mon lengatge,
Que tot garçon que fa l’amor,
Lo diu pas dire als autres.

E la diu fa sapiament,
Secretament,
E diu pas dire l’ora,
Amai lo moment.” »

Pas de traduction pour le moment.

© Institut d'estudis occitans Sud-Avairon - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...