Ai(g)a bolhida…

Collecté en 1991 Sur la Commune de St-Geniez-d'Olt Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Face à la maladie, les anciens disposaient d’un ensemble de remèdes empiriques dont certains devaient être d’une efficacité toute relative si l’on en juge par l’important taux de mortalité.

L'ai(g)a bolhida était en général une simple eau chaude aillée, salée et poivrée.

Ethnotexte

© Tous droits réservés Institut Occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...