Los gaspejaires

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de St-Chély-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En guise de cure, des Parisiens venaient passer un mois à Aubrac. Tous les jours, ils se rendaient dans un masuc pour y boire du petit-lait (gaspa). On les appelait les gaspejaires. Certains préféraient cependant consommer du caillé. Des cartes postales humoristiques les représentent bedonnants avant la cure et très amaigris après.

D’autres allaient à Entraygues faire une cure uvale (à base de raisin vert) pour se refaire une santé au pays.

Ethnotexte

GINETTE VALÉRY

née Niel en 1927 à Aubrac.

Transcription

Occitan
Français
« Veniá en diligença, demoravan un mes o dos e tornavan partir en diligença jusc’a la gara d’Aumont.
Fasián la cura de gaspa. Aquò èra los gaspejaires.
L’après-miègjorn, montavan al masuc e anavan biure la gaspa.
Aquò èra dins de tarros. N’i aviá de mièg-litre o d’un litre. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...